×
Choisir le site de votre pays
Fermer

5 European Women Shaping European business performance : l’histoire de Laurie Pilo

Page d’accueil > Insights > Actualités > 5 European Women Shaping European business performance : l’histoire de Laurie Pilo
Actualités
octobre 28, 2019

Cinq dirigeantes européennes discutent et croisent leurs points de vue sur la place qu’occupent les femmes dans les grandes entreprises, à travers des expériences de vie sincères et factuelles.

Cliquez pour acheter sur amazon

Cet ouvrage publié aux Editions Débats Publics aborde les questions liées à la féminisation des rôles de gestion :

  • Les femmes gèrent-elles vraiment différemment ?
  • Quelle est leur contribution à la performance de l’entreprise ?
  • Ont-elles les mêmes priorités et méthodes que les hommes ?
  • Apportent-elles une nouvelle forme de management ?
  • Ces femmes leaders sont-elles des femmes comme les autres ?

Laurie Pilo, Managing Director d’Ayming BeNeLux

« Les femmes ne devraient pas avoir à se comporter comme des hommes pour réussir comme des hommes. Ce n’est pas le fait d’être une femme ou un homme qui fait d’une personne un bon ou un mauvais décideur, c’est le fait qu’il y ait différents points de vue autour de la table.

Laurie Pilo est directrice générale d’Ayming BeNeLux, une société de consultance en business performance. Elle a passé la quasi-totalité de sa carrière chez Ayming, qu’elle a rejoint à l’issue de son doctorat en droit de la santé et sécurité sociale. En 2013, elle s’installe à Bruxelles pour prendre la direction de la branche locale de l’entreprise en tant que Managing Director, où elle dirige aujourd’hui une équipe en pleine expansion. Ayming a des bureaux dans le monde entier et travaille avec ses clients sur des questions stratégiques dans divers domaines, notamment l’innovation, la finance, les ressources humaines et l’exploitation opérationnelle.

Quels sont les points clés de son expérience ?

  1. Les nouvelles générations exigent de nouveaux cadres de référence

Alors que la génération souvent appelée « millénaire » est en plein développement de carrière et devient majoritaire dans certains milieux, ses désirs et préoccupations tranchent radicalement avec celles des générations précédentes de travailleurs. Dans une certaine mesure, ils ont une plus grande tendance à chercher un sens à leur carrière professionnelle. Ce groupe démographique dispose également d’une grande souplesse intellectuelle et professionnelle. Ils ne sont généralement pas limités par un style de pensée particulier et font preuve d’une grande faculté d’adaptation. L’expression « sortir des sentiers battus » est presque démodée, car on ne leur a jamais appris à rester dans de quelconques sentiers battus. Ainsi, ce type d’approche leur apparaît tout simplement normale.

  1. Les stéréotypes sexistes persistent et la diversité au sein des équipes est essentielle pour pleinement réaliser les performances.

Les stéréotypes sexistes dans la sphère professionnelle, y compris en ce qui concerne les questions de performance des entreprises, sont particulièrement ancrés. La performance « masculine » est généralement associée à un style de gestion directif et paternaliste, à une structure hiérarchique clairement délimitée et à un leader qui aboie des instructions destinées à un subordonné soumis. Le leadership « féminin » est considéré comme plus participatif et désireux de guider, plutôt que directif. Les dirigeants au « style féminin » sont perçus comme étant d’une plus grande intelligence émotionnelle que les archétypes de la « performance de l’entreprise masculine ». Plutôt que de se concentrer sur ces rôles de genre, ou sur les exceptions à ces stéréotypes, la diversité elle-même est la vraie clé. Ce n’est pas le fait d’être une femme ou un homme qui fait détermine les bonnes ou mauvaises compétences d’un décideur, c’est le fait qu’il y ait différents points de vue autour de la table. Les décisions prises dans un environnement diversifié sont plus solides et mieux informées que les décisions prises par des groupes homogènes du point de vue du genre.

  1. La performance européenne repose sur les talents européens

On dit souvent que l’actif le plus important d’une entreprise réside dans ses talents. Au niveau européen, l’atout majeur sont ses entreprises. Les entreprises européennes incarnent le talent européen, elles sont à la pointe de nombreux domaines et obtiennent des résultats fantastiques dans un environnement économique difficile et exigeant. Leurs efforts sont soutenus par des subventions financières et autres de la part de l’Europe, mais il est possible de faire davantage et tout effort visant à accroître la portée de ce financement doit être soutenu et encouragé.

Cliquez pour acheter sur amazon

Voir les commentaires