×
Choisir le site de votre pays
Fermer
Secteur-agroalimentaire-bouteilles-vertes-1920x650-1

Industrie agroalimentaire

Page d’accueil > Industrie agroalimentaire

Amélioration de la qualité nutritionnelle, réduction des coûts énergétiques, digitalisation, développement durable… des enjeux facteurs de business performance

Le secteur alimentaire belge connaît actuellement de nombreux défis qui l’invitent à changer de paradigme : pression sur les marges, besoin en sécurité alimentaire croissant, pression environnementale, réduction des coûts de production et adaptabilité des chaînes de production aux micro-séries… ne sont que des exemples de défis qui impactent la business performance des entreprises du secteur.

Téléchargez notre brochure sur le secteur Agrofood

Téléchargez la présentation de notre webinaire avec Wagralim

Une approche holistique

Les experts d’Ayming réduisent l’impact de ces challenges : financement de l’innovation, optimalisation des coûts de payroll, réduction de la fiscalité de l’outil industriel sont au cœur de l’approche holistique d’Ayming.

Une industrie innovante par nature

Avec en toile de fond la volonté d’améliorer la qualité nutritionnelle des produits, de réduire les pertes alimentaires et d’accroître la flexibilisation de l’instrument de production, les projets de R&D ne manquent pas dans le secteur. Une moyenne de 20 brevets sont déposés chaque année par l’industrie agroalimentaire. Le secteur revoit également ses modes de production, introduisant automatisation, intelligence artificielle et réalité virtuelle (Industrie 4.0). Il prévoit aussi de réduire sa facture énergétique, deux fois plus lourde en Belgique qu’aux Etats-Unis. Autant d’activités potentiellement éligibles à des subsides, des incitants fiscaux ou des déductions fiscales que nos experts en financement de l’innovation identifient, optimalisent et sécurisent dans le long terme.

Nos offres d’accompagnement au Financement de l’innovation

Compenser l’handicap salarial belge

L’handicap salarial de l’industrie alimentaire s’élève à 21,5% par rapport à la moyenne pondérée des coûts salariaux de nos trois pays voisins. Demandeuse de main d’oeuvre, l’industrie alimentaire peut compter sur différents leviers d’optimalisation des coûts salariaux, comme des dispenses de versement de précompte professionnel pour travail de nuit ou en équipe, que l’on retrouve très fréquemment dans le secteur. Ces leviers, une fois identifiés et utilisés efficacement, peuvent générer de grandes économies à long terme.

Nos offres d’accompagnement en Payroll performance

Capex et taxes industrielles, des montants optimalisables

Pour pouvoir rester compétitif, des investissements dans la cogénération et biométhanisation ou dans les technologies visant à réduire votre consommation énergétique et à moderniser les méthodes de production sont primordiaux. Comment les financer ? Des déductions fiscales pour investissement existent, ainsi que des subsides régionaux et européens. Les experts d’Ayming identifie les ressources mobilisables et sécurisent la fiscalité de votre outil industriel.

Nos offres d’accompagnement en Fiscalité industrielle et immobilière

Quelques références : 

Spadel, Continental Foods, Belorta, Pauwels, Konings, SanoRice, Coca-Cola European Partners, Desobry.

Téléchargez notre brochure sur le secteur Agrofood

Téléchargez ici la présentation de notre webinaire avec Wagralim