×
Choisir le site de votre pays
Fermer

Fiscalité locale et régionale appliquée aux immeubles de bureau

Une étude 2021 d’Ayming Belgium

centre d'affaires et jardin botanique de Bruxelles

Chaque année, pour vous aider dans votre stratégie d’investissement et d’optimisation de vos précomptes immobiliers, Ayming réalise une étude comparative de la fiscalité appliquée par chaque région aux immeubles de bureaux, ainsi que son évolution dans le temps.

L’édition 2021 dresse la comparaison de la pression fiscale immobilière dans les communes et les provinces de nos trois régions, en incluant l’évolution des centimes additionnels.

Dans le contexte de la crise Covid-19, il est plus que jamais indispensable de pouvoir efficacement utiliser tous les leviers d’optimisation de vos taxes immobilières et, en particulier, la réduction relative à l’improductivité.

La Belgique, pays des empilements des taxes au titre des immeubles de bureaux :

Les immeubles sont parmi les biens les plus lourdement taxés, notamment à cause d’un empilement de taxes prélevées par des autorités différentes.

D’où, pour le redevable, une complexité de maîtrise de son coût fiscal, en plus des ressources à affecter à son paiement. Au-delà des aspects purement logistiques, choisir l’implantation de ses bureaux doit faire l’objet d’une réflexion complète quant au coût réel de sa fiscalité immobilière.

Nous comparons dans cette étude la situation fiscale de nos trois régions et identifions les villes présentant, pour les propriétaires de bureaux, les conditions d’installation les plus stratégiques.

1
Principaux enseignements & définitions
2
Bruxelles-Capitale
3
La Flandre & la Wallonie

Découvrez tous les détails dans notre livre blanc !